Triptyque ouvert

Retrouver le panneau central d’un triptyque du XVe .

Un tableau, illustrant le miracle du Pendu-dépendu, fut exposé à Tours en 1890, puis sa trace fut perdue. Denise Péricard-Méa, installée à Tours en 2016, s’est mise à sa recherche.

Elle l’a retrouvé au musée Unterlinden à Colmar. Des contacts avec Joseph Theubet et Humbert Jacomet  lui ont aussi appris qu’il fut un élément du triptyque d’un retable du XVe siècle dont elle a retrouvé trois autres panneaux.  Pierre-Marc Allart  a reconstitué le triptyque dont il ne manque plus que le panneau central.

Triptyque fermé
Reconstitution du triptyque fermé
Triptyque ouvert
Reconstitution du triptyque ouvert

Le panneau central à retrouver représente l’arrestation du jeune pèlerin et sa pendaison, suggérées ci-dessus, sa dimension totale est 86×144 cm.

Voici l’histoire des panneaux du triptyque et sa reconstitution tels que nous les connaissons.

Qui nous mettra sur la piste
du (ou des derniers) panneaux ?

 

 


Publié par

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *