Tous les Jacquets n’allaient pas à Compostelle

Un adhérent de la Fondation nous envoie le message suivant :

 » Je suis en train d’acheter une maison dans le Gers. Le lieu-dit s’appelle « Jacquet ». Naturellement et d’office, sans preuve particulière, on me présente le lieu comme ayant un lien avec le pèlerinage de Compostelle, alors qu’il s’agit peut-être du diminutif du prénom d’un ancien propriétaire.
En m’intéressant à la toponymie sur la commune où je réside ( – Mireval 34110 -) je me suis aperçu en effet qu’un grand nombre de lieux portent des noms qui sont en fait, quand on les compare au compois du XVIIè siècle ou au cadastre napoléonien, des noms de personnes propriétaires des terres en question. Mais on pourrait s’égarer si on n’y prenait garde. Par exemple, le tènement appellé « carbonnière » >>> propriété d’un nommé Carbonnière et non pas lié à une activité de charbonnage quelconque. Idem pour Bellus, Quinty, Bedos, Recouly etc… « 


Publié par

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.