Les légendes de saint Jacques et Roland

Les légendes sont un sujet largement délaissé, et, de fait, elles occupent une place à part. Ce ne sont ni des textes historiques dont on cherche à dégager la vérité, ni des textes littéraires qui séduisent par leur beauté. Ce sont des fictions intéressées qui visent à façonner des mentalités, à implanter des convictions propres à induire les comportements souhaités par la communauté à laquelle appartient le rédacteur. Le rapprochement des noms de saint Jacques et de Roland est bien fait pour surprendre, tant l’esprit analytique sépare rigoureusement, et à juste titre, la dévotion pèlerine au saint vénéré à Compostelle et les connaissances historiques relatives au héros de Roncevaux. Mais justement, lorsqu’on les replace l’un et l’autre sous le signe de la légende, on constate que les deux domaines sont moins étrangers l’un à l’autre qu’il y paraît d’abord, qu’ils entretiennent au moins un rapport de contiguïté et qu’ils sont par là en mesure de s’éclairer mutuellement.
Bernard Gicquel, professeur honoraire de l’université du Maine illustre ce point de vue par une comparaison des deux légendes.

Les visiteurs qui souhaiteraient exposer leurs sentiments et leurs idées sur ce sujet ou, s’ils en ont la compétence, coopérer à sa mise en valeur sont priés de bien vouloir laisser un commentaire.


Publié par

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.