Négociation d’une relique à Compostelle en 1056

Liège, reliquaire du bras de saint Jacques, détailUne étude effectuée par Sébastien de Valeriola dans le cadre d’un master en histoire à l’Université catholique de Louvain, sous la direction de Baudouin Van den Abeele présente l’histoire de la négociation d’une relique de saint Jacques .
En 1056, un groupe de Liégeois accomplit un pèlerinage à Compostelle. Mené par Herman, comte de Grez, il inclut des moines de l’abbaye Saint-Jacques de Liège, dont Robert, qui plus tard sera élu abbé de cette communauté. Les ecclésiastiques ont une idée derrière la tête : ramener des reliques du saint à leur monastère. Les pèlerins se rendent donc au tombeau de l’apôtre, et présentent leur requête au roi de Galice, qui y répond favorablement. Quelques décennies plus tard, un auteur, sans doute un moine de Saint-Jacques, couche par écrit une relation du voyage. Le texte original ne nous est pas parvenu, mais le chroniqueur Gilles d’Orval l’intègre heureusement dans ses Gesta episcoporum Leodiensium, rédigés à la fin de la première moitié du XIIIe siècle. Ce récit constitue une source très précieuse, notamment parce que le voyage se déroule très tôt dans l’histoire du pèlerinage galicien, avant que la légende de Compostelle ne soit complètement établie.

L’étude a été publiée par la revue électronique SaintJacquesInfo, sous le titre  » Un pèlerinage à Compostelle au milieu du XIe siècle « . Elle est complétée par une Annexe donnant le texte latin et proposant deux traductions .

Elle a fait l’objet de l’article Des Liégeois à Compostelle au-XIe siècle sur le site de la Fondation David Parou Saint-Jacques.

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Commémoration de Compostelle en 2013

Le 1200e anniversaire de la découverte du tombeau attribué à l’apôtre Jacques le Majeur en Galice a été retenu sur la liste des commémorations nationales de 2013 :

http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/action-culturelle/celebrations-nationales/recueil-2012/premiere-liste-d-anniversaires-pour-2013/

Denise Péricard-Méa, responsable scientifique de la Fondation a été associée à ce choix par le ministère de la culture et choisie pour rédiger la notice du recueil officiel des commémorations qui paraîtra dans les premiers jours de 2013.

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

More Posts - Website

Les faits et gestes de Béranger de Landore – 1322

Première édition en français
Le frère dominicain Béranger de Landore, ancien supérieur de l’Ordre fut nommé archevêque de Compostelle en 1317.
Il arriva en Galice seize mois après sa nomination, le 12 novembre 1318. Il fut reçu à Mellid par l’infant Felipe mais l’entrée dans Compostelle lui fut interdite car les habitants de la ville (soutenus par l’infant Felipe !) voulaient un autre archevêque. Sa vie est connue par les Hechos de Don Berenguel de Landoria arzobispo de Santiago, vraisemblablement rédigés vers 1322 par l’un des amis français ou par Aymerico de Anteiaco, trésorier de la cathédrale.
Ces Faits et gestes viennent d’être édités en français dans une traduction de Pablo Nogueira Santiago. Ils figurent dans l’ouvrage, Le Matamore, mythe, images et réalités, de Denise Péricard-Méa, auxéditions La Louveà Cahors.

Enluminure du premier folio du Tumbo B présentant les deux images de saint Jacques,
Enluminure du premier folio du Tumbo B présentant les deux images de saint Jacques, apôtre en gloire et pourfendeur des opposants à Béranger de Landore

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

More Posts - Website

Oeuvres de l’école cathédrale de Compostelle ?

Le gouvernement de Galice propose jusqu’au 16 mai 2010 une exposition au Palais de Chaillot sous le titre Compostelle et l’Europe. A cette occasion il a publié un volumineux catalogue à la gloire de l’évêque Diego Gelmirez (1070?-1140). Ce volume appelle l’attention sur l’école cathédrale de Compostelle.
Merci aux visiteurs qui connaîtraient des ouvrages importants issus des travaux de cette Ecole, autres que des traductions, de nous les signaler.
Commentaires sur l’exposition et le catalogue

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

More Posts - Website

Dante, saint Jacques et Compostelle

A quelques reprises dans ses oeuvres Dante a évoqué saint Jacques et les pèlerins.

Dans Vita Nuova, Dante, après avoir croisé des pèlerins allant à Rome, sans oser leur parler de Béatrice, en donne une définition. Sortie de son contexte, une phrase du passage qu’il leur consacre  est souvent utilisée pour montrer la prééminence de Compostelle. Dante en effet a écrit : « Au sens étroit on n’entend par pèlerin que celui qui va vers la maison de saint Jacques ou en revient « . En dehors de toute analyse de la pensée de Dante sur ce sujet beaucoup y voient aujourd’hui une preuve de l’importance de Compostelle.

Dans son exil, il s’est identifié au pèlerin qui reste à jamais un étranger mais qui est porteur d’espoir. Espérance pèlerine que saint Jacques lui-même semble reconnaître quand il interroge le poète : « Et vif gré te saurai si tu me contes le bien que te promet ton espérance ».

Denise Péricard-Méa a relevé  les principaux passages de l’oeuvre de Dante dans lesquels le poète évoque saint Jacques ou les pèlerins. Que peuvent-ils apprendre sur le pèlerinage médiéval et Saint-Jacques de Galice ? En quoi la figure de saint Jacques le Majeur et l’Epître de Jacques, qui à son époque était encore attribuée au Majeur, ont-elles pu inspirer le poète ? A quelles autres influences les rattacher ?  Quelle place ont-ils tenue dans sa pensée et son inspiration ? Quel sens donner à ces mentions ?

Les questions sont ouvertes. Les spécialistes de Dante qui pourraient aider la Fondation à répondre à ces questions seraient les bienvenu(e)s.

Voir les extraits relevés dans l’oeuvre de Dante concernant saint Jacques et les pèlerins.

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

More Posts - Website

Des connaissances et des croyances figées depuis 1950

Grâce à ses relations avec l’Institut d’études galiciennes « Padre Sarmiento, » appartenant au Consejo Superior de Investigaciones Cientificas, la Fondation a retrouvé récemment le catalogue de l’exposition organisée à Compostelle en 1950 par Paul Guinard, directeur de l’Institut français de Madrid avec l’Institut galicien.

Ce catalogue est très intéressant. Il montre que, dès cette date, les bases du discours sur Compostelle sont posées. Les affirmations contemporaines sont non seulement en germe mais en entier dans ce catalogue. Tous les travaux postérieurs n’ont été que redites et paraphrases, jusqu’à la thèse de Denise Péricard-Méa dirigée par Bernard Guenée puis Claude Gauvard, professeurs à Paris I.

La Fondation se propose de publier sur la revue SaintJacquesInfo, ce catalogue et les textes des conférences données à l’occasion de cette exposition.

Dans l’attente de cette publication, les photos du livret de l’exposition sont présentées sur ce nouveau site proposé par la Fondation.

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

More Posts - Website

Compostelle-Cordoue

La création d’une association Compostelle-Cordoue a été décidé le 18 avril, à l’occasion du séminaire organisé par la fondation Cordoue et la fondation Ousseimi. Cette association a pour but de travailler au dialogue interreligieux et en particulier au rapprochement islamo-chrétien. Elle s’appuie sur l’expérience pèlerine comme facteur de rapprochement entre les individus. Elle souhaite la compléter par des contributions scientifiques. Elle prévoit ainsi l’organisation d’un colloque en 2010 à Cordoue et l’organisation d’une marche allant symboliquement de Compostelle à Cordoue. Le choix du nom de l’association montre sa volonté de « dépasser Compostelle » et l’image de saint Jacques « Matamore – tueur de Maures » pour aller vers l’héritage musulman du sud de l’Espagne. Ce faisant elle n’oublie pas les apports de la pensée juive et souhaite s’y ouvrir dans le prolongement de ses premiers travaux.
Voir une présentation plus détaillée

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

More Posts - Website

Un Français à l’origine de l’année jubilaire à Compostelle ?

Il semble possible que l’instauration de cette année jubilaire soit le fait de l’archevêque français Béranger de Landore. Porté sur le siège de Compostelle par le pape en 1318, il dut lutter en armes pendant quatre ans pour prendre possession de sa cathédrale. Il y entra le 16 juillet 1322. Après avoir fait exécuter les principaux meneurs, il accorda pardons et absolutions aux anciens rebelles et décida que le jour de saint Jacques « serait bon pour tous ». Or, il se trouve que, cette année 1322, le 25 juillet tombait un dimanche et ce jour-là Béranger, dit son biographe, « célébra avec une grande dévotion sa première messe solennelle sur l’autel du très saint apôtre ».
Il apparaît donc comme très plausible que Béranger ait été le fondateur de cette première année jubilaire à Compostelle qui aurait ainsi perpétué le souvenir de ce dimanche faste 25 juillet 1322 où il fit son entrée solennelle dans la cathédrale.

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

More Posts - Website

Compostelle utile pour l’enseignement de l’histoire

Une analyse de la thèse de Denise Péricard-Méa
* Grâce à une problématique novatrice et de nouvelles sources, l’auteur révise certains poncifs (les « chemins de Saint-Jacques », le fonctionnement des confréries, etc.), permettant ainsi à saint Jacques et surtout à Compostelle de retrouver toute leur place dans le système de valeur et de pensée façonné par les hommes du Moyen Âge.
* La « déconstruction » de Compostelle — qui ne fut pas une réalité médiévale — constitue un outil utile pour présenter certains aspects des pratiques sociales et religieuses de notre époque.
Voir l’avis de l’Institut Européen en Sciences des Religions

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

More Posts - Website

Compostelle inconnu au Puy en 1951 ?

Les archives de Geocarrefour conservent un article intéressant sur la ville du Puy-en-Velay et son développement à partir des pèlerinages à la vierge Noire. Curieusement il ne fait aucune mention d’éventuels pèlerins de Compostelle. Cet article est disponible sur le portail Persée.

« La ville du Puy-en-Velay et les pèlerinages » de Pierre-Roger Gaussin, Géocarrefour, année 1951, volume 26.

Tout apport historique qui pourrait compléter cet article nous intéresse.

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

More Posts - Website