Un pèlerinage à Compostelle en 1883

En juillet 1883 une trentaine de Pères Assomptionnistes, alors exilés à El Burgo de Osma depuis les décrets des 29 et 30 mars 1880, ont fait un pèlerinage à Compostelle.
Cette information trouvée dans la revue Signes est intéressante  pour l’histoire du pèlerinage au XIXe siècle. Rappelons qu’à cette date la découverte du corps de saint Jacques faite en 1879 n’avait pas encore été reconnue officiellement par le Vatican. Mais les Assomptionnistes étaient sans doute bien informés. Pour le moment seuls quelques extraits du journal de ce voyage ont été retrouvés.  A cette occasion, les premiers numéros du journal La Croix ont été présentés au tombeau de l’apôtre. C’est pour le moment le seul témoignage d’un pèlerinage d’un groupe français au XIXe siècle. Ils avaient été précédés 20 ans auparavant par l’abbé Pardiac.

Toute autre information sur des pèlerinages à Compostelle au XIXe siècle sera la bienvenue.
En savoir plus sur ce pèlerinage

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

saint Jacques-de-Compostelle ?

Depuis le IXe siècle un tombeau découvert mystérieusement est vénéré en Galice. Il a fait la réputation de Compostelle au point que beaucoup croient qu’il existe un saint Jacques-de-Compostelle comme il y a un François-d’Assise ou une Thérèse-de-Lisieux. C’est faux, saint Jacques est un Galiléen, pas un Galicien. Mais Compostelle a réussi à le faire sien grâce à des siècles d’un marketing réussi.

La Fondation David Parou Saint-Jacques s’efforce d’en comprendre les raisons et les mécanismes, du Moyen Age à nos jours et d’en mesurer les conséquences. La plus visible d’entre elles est un flux de pèlerins de plus en plus nombreux vers Compostelle sur des chemins dont quatre sont présentés comme « historiques ». L’étude de ce phénomène compostellan contemporain ouvre plusieurs champs de recherche que la Fondation a entrepris d’explorer.

Ce blog est une invitation à tous ceux qui « croisent saint Jacques ou des pèlerins » à partager leurs réflexions ou leurs recherches.

Denise Péricard-Méa

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook