Tout n’a pas été dit sur Compostelle

Du nouveau à Compostelle

Certains croient que « tout a été dit sur Compostelle » et qu’il n’y a plus rien à trouver.
Et pourtant …
Déjà en 2004, dans la revue Grial : revista galega de cultura, Xosé Luís Barreiro Rivas, avait confirmé une nouvelle lecture de la place de Compostelle dans la construction européenne*.
En 2006 ; le Consorcio de Santiago a ébranlé à nouveau des idées reçues en publiant :
El mitos del Apostol Santiago d’Ofelia Rey-Castelao.
L’auteur est historienne moderniste, professeur à l’Université de Santiago. Elle s’appuie sur des travaux de chercheurs français et cite en particulier Denise Péricard-Méa, chercheur au LAMOP et membre associé du SHMES. Une traduction du premier chapitre de cet ouvrage est publiée ici.

La Fondation David Parou Saint-Jacques souhaite accentuer la participation de chercheurs français à cet effort de relecture de l’histoire compostellane. Au-delà de l’histoire religieuse à laquelle il a été trop confiné, le pèlerinage à Compostelle a des dimensions politiques, économiques, artistiques et sociales qui restent à approfondir. La Fondation serait heureuse d’entrer en contact avec les chercheurs dont les travaux « croisent » ceux d’Ofelia Rey-Castelao ou de Denise Péricard-Méa ou ayant des étudiants intéressés par ces thèmes de recherche pour des maîtrises ou des thèses. Elle assure leur accompagnement et accueille également des stagiaires.

Elle vous remercie de prendre contact avec elle en ce sens

* “O camiño de Europa: unha análise politolóxica do fenómeno xacobeo” dans le n° 161, 2004, p. 34-43

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

More Posts - Website