Négociation d’une relique à Compostelle en 1056

Liège, reliquaire du bras de saint Jacques, détailUne étude effectuée par Sébastien de Valeriola dans le cadre d’un master en histoire à l’Université catholique de Louvain, sous la direction de Baudouin Van den Abeele présente l’histoire de la négociation d’une relique de saint Jacques .
En 1056, un groupe de Liégeois accomplit un pèlerinage à Compostelle. Mené par Herman, comte de Grez, il inclut des moines de l’abbaye Saint-Jacques de Liège, dont Robert, qui plus tard sera élu abbé de cette communauté. Les ecclésiastiques ont une idée derrière la tête : ramener des reliques du saint à leur monastère. Les pèlerins se rendent donc au tombeau de l’apôtre, et présentent leur requête au roi de Galice, qui y répond favorablement. Quelques décennies plus tard, un auteur, sans doute un moine de Saint-Jacques, couche par écrit une relation du voyage. Le texte original ne nous est pas parvenu, mais le chroniqueur Gilles d’Orval l’intègre heureusement dans ses Gesta episcoporum Leodiensium, rédigés à la fin de la première moitié du XIIIe siècle. Ce récit constitue une source très précieuse, notamment parce que le voyage se déroule très tôt dans l’histoire du pèlerinage galicien, avant que la légende de Compostelle ne soit complètement établie.

L’étude a été publiée par la revue électronique SaintJacquesInfo, sous le titre  » Un pèlerinage à Compostelle au milieu du XIe siècle « . Elle est complétée par une Annexe donnant le texte latin et proposant deux traductions .

Elle a fait l’objet de l’article Des Liégeois à Compostelle au-XIe siècle sur le site de la Fondation David Parou Saint-Jacques.

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Peur et pèlerinage

Le site de la Fondation a évoqué à plusieurs reprises la question de la peur en relation avec les pèlerinages, peur causée par les pèlerins porteurs de maladies, vagabonds ou voleurs et peur du pèlerin devant les dangers et les aléas de la route. Toute collaboration avec des groupes ou personnes ayant conduit des recherches ou fait des études sur ce sujet sera la bienvenue.

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Cyberpèlerinage

En 2002, Paul Paumier, professeur à l’Université de Rouen où il enseignait les stratégies de recherche en cyberdocumentation et la veille électronique a fait une communication sur Compostelle et Internet en introduisant le terme cyberpèlerinage. La Fondation pense que le phénomène compostellan contemporain doit beaucoup, à Internet. Elle recherche des étudiants qui seraient intéressés à poursuivre une recherche sur ce thème. Elle recevra volontiers les éclairages de tous ceux qui pourraient orienter ces recherches.

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Un pèlerinage à Compostelle en 1883

En juillet 1883 une trentaine de Pères Assomptionnistes, alors exilés à El Burgo de Osma depuis les décrets des 29 et 30 mars 1880, ont fait un pèlerinage à Compostelle.
Cette information trouvée dans la revue Signes est intéressante  pour l’histoire du pèlerinage au XIXe siècle. Rappelons qu’à cette date la découverte du corps de saint Jacques faite en 1879 n’avait pas encore été reconnue officiellement par le Vatican. Mais les Assomptionnistes étaient sans doute bien informés. Pour le moment seuls quelques extraits du journal de ce voyage ont été retrouvés.  A cette occasion, les premiers numéros du journal La Croix ont été présentés au tombeau de l’apôtre. C’est pour le moment le seul témoignage d’un pèlerinage d’un groupe français au XIXe siècle. Ils avaient été précédés 20 ans auparavant par l’abbé Pardiac.

Toute autre information sur des pèlerinages à Compostelle au XIXe siècle sera la bienvenue.
En savoir plus sur ce pèlerinage

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

Des images qui intriguent


Aix-en-Provence présente à ses visiteurs plusieurs représentations de saint Jacques :

– à l’angle des rues Nazareth et Courteissade une belle statue
– rue Saint-Joseph aux n° 1, 3 et 5, place des Cardeurs et au 12 rue des Muletiers des représentations plus grossières mais assez semblables entre elles. Qui pourra nous mettre sur la piste de leur origine ?

Pour voir toutes les images

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook

saint Jacques-de-Compostelle ?

Depuis le IXe siècle un tombeau découvert mystérieusement est vénéré en Galice. Il a fait la réputation de Compostelle au point que beaucoup croient qu’il existe un saint Jacques-de-Compostelle comme il y a un François-d’Assise ou une Thérèse-de-Lisieux. C’est faux, saint Jacques est un Galiléen, pas un Galicien. Mais Compostelle a réussi à le faire sien grâce à des siècles d’un marketing réussi.

La Fondation David Parou Saint-Jacques s’efforce d’en comprendre les raisons et les mécanismes, du Moyen Age à nos jours et d’en mesurer les conséquences. La plus visible d’entre elles est un flux de pèlerins de plus en plus nombreux vers Compostelle sur des chemins dont quatre sont présentés comme « historiques ». L’étude de ce phénomène compostellan contemporain ouvre plusieurs champs de recherche que la Fondation a entrepris d’explorer.

Ce blog est une invitation à tous ceux qui « croisent saint Jacques ou des pèlerins » à partager leurs réflexions ou leurs recherches.

Denise Péricard-Méa

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook