Négociation d’une relique à Compostelle en 1056

Liège, reliquaire du bras de saint Jacques, détailUne étude effectuée par Sébastien de Valeriola dans le cadre d’un master en histoire à l’Université catholique de Louvain, sous la direction de Baudouin Van den Abeele présente l’histoire de la négociation d’une relique de saint Jacques .
En 1056, un groupe de Liégeois accomplit un pèlerinage à Compostelle. Mené par Herman, comte de Grez, il inclut des moines de l’abbaye Saint-Jacques de Liège, dont Robert, qui plus tard sera élu abbé de cette communauté. Les ecclésiastiques ont une idée derrière la tête : ramener des reliques du saint à leur monastère. Les pèlerins se rendent donc au tombeau de l’apôtre, et présentent leur requête au roi de Galice, qui y répond favorablement. Quelques décennies plus tard, un auteur, sans doute un moine de Saint-Jacques, couche par écrit une relation du voyage. Le texte original ne nous est pas parvenu, mais le chroniqueur Gilles d’Orval l’intègre heureusement dans ses Gesta episcoporum Leodiensium, rédigés à la fin de la première moitié du XIIIe siècle. Ce récit constitue une source très précieuse, notamment parce que le voyage se déroule très tôt dans l’histoire du pèlerinage galicien, avant que la légende de Compostelle ne soit complètement établie.

L’étude a été publiée par la revue électronique SaintJacquesInfo, sous le titre  » Un pèlerinage à Compostelle au milieu du XIe siècle « . Elle est complétée par une Annexe donnant le texte latin et proposant deux traductions .

Elle a fait l’objet de l’article Des Liégeois à Compostelle au-XIe siècle sur le site de la Fondation David Parou Saint-Jacques.


Publié par

Denise Péricard-Méa

Docteur en histoire, spécialiste des cultes à saint Jacques et de Compostelle. Chercheur associé au Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP), CNRS/Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Fondatrice et responsable scientifique de la Fondation David Parou Saint-Jacques, association privée de recherche sur les pèlerinages en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *