Une bouteille à la mer …

Qui nous aidera à retrouver ce tableau ?

Une historienne de l’art de l’université de Louvain nous a adressé cette image trouvée sur Internet par la conservatrice d’un musée d’Utrecht, sans mention de localisation ni référence. Il semble s’agir d’un ex-voto, suite à une mutinerie sur un navire transportant une noble dame, heureusement terminée grâce à une intervention de saint Jacques..

Un miracle de saint Jacques
Une dame sauvée d'une mutinerie.

Le cartouche permet de comprendre le tableau

Cartouche du tableau indiquant la date de 1618

Bernard Gicquel a transcrit et traduit ce cartouche. Voici son interprétation  :

La transcription ci-dessous n’est que modérément satisfaisante. Je ne trouve pas dans les polices la lettre qui correspond exactement au «sz» allemand et que je rends ici par un S. D’autre part, il y a vraisemblablement un trait au dessus du «m» de «himelS» pour marquer le redoublement.

Maria da sie An[no] 1618, an dem Fest des heiligen Jacobi sich auf dem meer befunden hat durch anruffung dieseS heyligen ApostelS alS ihren sonderbahren Patron ein gefährlichen aufruhr so in dem Schiff entstanden, mit aller verwunderung gestanden wornach sie bethendt, daS sie niemahlen einige gnad durch die fürbit dieses grossen himelS Fürsten vor Gott begehrt die sie nit erhalten.

Comme Maria se trouvait en mer en l’année 1618 lors de la fête de saint Jacques, par l’invocation de ce saint apôtre comme son protecteur particulier, une dangereuse mutinerie qui avait eu lieu dans le bateau s’apaisa à la stupéfaction générale après qu’elle eut prié, [rappelant]  qu’elle n’avait jamais demandé quelque grâce de Dieu par l’intercession de ce grand prince du ciel qu’elle ne l’eût obtenue.


Publié par

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

4 réflexions au sujet de « Une bouteille à la mer … »

  1. Il s’agit d’un épisode de la vie de de Mary Ward fondatrice de l’odre des soeurs de Lorette
    http://en.wikipedia.org/wiki/Mary_Ward_(nun)
    http://www.loretotoorak.vic.edu.au/about/ibvm/paintedlife/
    Mary was at sea on the feast of St James 1618, when she invoked this holy Apostle as her particular patron in order to quell a dangerous mutiny that had broken out on board. To the amazement of all, calm was restored and Mary afterwards declared that she had never sought any favour from God through the intercession of this great prince of heaven without it being granted to her.
    [texte trouvé sur le site suivant :
    http://www.marywarddocumentary.com/images/7.jpg

    Cordialement

  2. Infiniment merci, surtout à Denise Péricard-Méa qui m’a ouvert le « carnet de recherches ». J’ai passé la précieuse information sur ce tableau (désormais plus énigmatique) à la responsable de l’exposition sur « le chemin de Saint Jacques et les pèlerins » qui est prévue pour l áutomne 2011 dans le Catharijneconvent à Utrecht. Avec cette exposition le « Nederlands Genootschap van Sint Jacob » veut fêter son 25ème anniversaire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *