Compostelle utile pour l’enseignement de l’histoire

Une analyse de la thèse de Denise Péricard-Méa
* Grâce à une problématique novatrice et de nouvelles sources, l’auteur révise certains poncifs (les « chemins de Saint-Jacques », le fonctionnement des confréries, etc.), permettant ainsi à saint Jacques et surtout à Compostelle de retrouver toute leur place dans le système de valeur et de pensée façonné par les hommes du Moyen Âge.
* La « déconstruction » de Compostelle — qui ne fut pas une réalité médiévale — constitue un outil utile pour présenter certains aspects des pratiques sociales et religieuses de notre époque.
Voir l’avis de l’Institut Européen en Sciences des Religions


Publié par

Louis Mollaret

X 1954, Président fondateur de l'Union jacquaire (2000-2003) et de la Fondation David Parou Saint-Jacques, depuis 2002.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *